LES ATELIERS DE LA SIERRA PROD & ATELIER STEP OUT avec L.A.I/Grajar + BILLIE BRELOK

Salle 1

LES ATELIERS DE LA SIERRA PROD & ATELIER STEP OUT avec L.A.I/Grajar + BILLIE BRELOK
23 mai 2015

La Sierra Prod

Restitution & concert

Tout au long de l’année, La Sierra Prod, en partenariat avec FGO-Barbara, propose à des jeunes d’écrire des chansons, de réaliser des photographies, des clips et des courts-métrages. Pour leur travail de création les uns, les plus jeunes, s’inspirent de leur quartier ; les autres de la vie de « héros ordinaires » : des personnes qui se battent au quotidien pour asseoir leur dignité. 80 jeunes ont suivi régulièrement les séances de 5 ateliers de création, apprenant à utiliser un micro, un appareil photo, une caméra comme des outils de liens sociaux. Le 23 mai, ils interprètent leurs chansons, projettent leurs clips, leurs courts-métrages, exposent leurs photographies. Venez partager ce moment avec eux !

La Sierra Prod
23 mai 2015

ATELIER STEP OUT

restitutions & concerts

Pour la 3eme année consécutive FGO-Barbara, le L.A.I. et le Grajar présentent la restitution de l’Atelier Step Out mené par Marco Codjia avec des jeunes du 18eme. Leur rap et leur chant s'inspirent de leur quotidien et des mythologies qui y sont associées tout en offrant un regard singulier, urbain et contemporain. La relève est assurée !

ATELIER STEP OUT
23 mai 2015

BILLIE BRELOK

hip-hop

Comme un peu tout le monde, Billie Brelok vient de Nanterre. C’est par là bas qu’elle a été contaminée mais Lima (Pérou) n’y est pas pour rien non plus. Le rap elle l'a apprit ça comme le reste, sur le tard, comme on apprend à boire du bout des lèvres, avant de finir dans la bouteille. Billie savait déjà écrire avant, qu’est-ce que tu crois ? Mais un jour peut-être, elle aussi elle saura lire. Au coin de nul part, elle est tombée sur une meute, la FATSK, une équipe discrètement terroriste de l’ouest parisien qui lui a refilé cette saloperie : un sens très appliqué de l’anticonforme et de la couleur. De feux de camps urbains en biture bucolique, elle décide d’enclencher les hostilités et de se la raconter sévère. De se la raconter cette histoire que personne n’écrira à sa place. Une histoire de plus, une histoire dans laquelle elle s’est donnée le seul et unique premier rôle. Ses textes, c’est un harakiri permanent qui n’a pas le temps de cicatriser. Un magma givré et langoureux qui caresse la hanche du Vésuve avant de se planter dans le sol comme un couteau rouillé.

Profondément infidèle, ses collaborations sont multiples. Billie gratte, pose et expose ses premiers textes au « hip hop freestyle » animé par M.A.S.S. de la maison Daniel Féry, puis se voit proposer la première partie d’un concert dans la même salle un an après. C’est alors un succès tonitruand, une tuerie de feu qui assied dès lors le début d’une grande suite. La scène est un espace-temps de liberté qu’elle saisit à la volée. Elle fait ça pour le sport, sans autorisations ni compromis, c’est le pari, on verra bien jusqu’ou. En 2012, elle entreprend d’enregistrer son premier EP de 6 tîtres. Billie rap parce qu’elle n’arrive pas à dormir. Parce que si elle se taît, elle va vomir. « T’attaches pas trop bro, Bilie Breklo, je la bute ou j’veux, quand j’veux et avec mes règles du jeu »

BILLIE BRELOK
Sam. 23 mai 2015 17h30

Concert

entrée libre

S'inscrire à l'événement Facebook

BILLETTERIE

Achetez vos places de concert et de spectacle en ligne ! 

Playlist

Suivez-nous !