ICI DEMAIN FESTIVAL

Salle 1

ICI DEMAIN FESTIVAL © Anissa Zrioui aka Kahena.z

ICI DEMAIN FESTIVAL · Du 20 au 22 novembre 2020

FGO-BARBARA soutient la création artistique en lançant « ICI DEMAIN » un festival d’avant-garde qui se veut précurseur dans l’approche et dans l’exigence d’une programmation large et pointue où les artistes eux-mêmes tiendront les rênes.

Au cœur de la Goutte d’Or dans le 18ème, FGO-Barbara souhaite mettre en lumière cette nouvelle vague d’artistes aux horizons et aux esthétiques variées qui font la richesse de la jeune création contemporaine.

Il s’agit de donner une nouvelle visibilité au quartier par la création, la découverte et l’éclectisme en donnant les moyens à ces artistes musicien·ne·s de faire leurs premières armes sur scène dans les meilleures conditions qui soient. Et ce, en les y préparant en amont par un travail bienveillant et pertinent à FGO-Barbara en lien direct avec le Pôle de Création Artistique.

Mais également d’apporter un regard nouveau à travers celui d’une illustratrice, @Anissa Zrioui aka Kahena.z, qui tentera de faire vivre ces premiers pas avec le dessin comme langage.

══════════════════════

On vous dévoile les premiers noms !
UssaR
Yolande Bashing
Klon
Luni
Ottis Coeur
The Doug
Poppy Moukoukenoff
Bingo Club
Kaky
Resté·e·s connecté·e·s plus d’infos à venir bientôt ⭐
══════════════════════

Retour

20 nov 2020

Poppy Moukoukenoff

Depuis qu’elle est enfant, Poppy brûle.
La chaleur de sa voix déshabille les corps, les désirs et invite à l’étourdissement.
De ses murmures éclatent des mots profonds, entre errance passionnée et violence douce. Photographe et réalisatrice, Poppy met en image ses mélodies dans un monde urbain et froid.
En filmant les corps sous l’emprise de la danse, son univers, tant musical que visuel, est un appel à l’intime beauté et à l’introspection.

Poppy Moukoukenoff
20 nov 2020

bingo club

L'entrée est libre au Bingo Club. Chaque perte annonce son gain. La musique est douce et l'ambiance électrique. Martin a ouvert le club à l’aube des années 20. Il s’entoure de chanteuse et musiciens de tous bords pour former un club où chacun vient jouer selon ses envies et aspirations du moment. Leur EP “Separated” a été conçu sur la route entre l'Europe, le Sahara, l’Himalaya et les Etats-Unis. Quatre titres écrits en anglais, en français, en espagnol, en solo ou en duo. La formule est mouvante. C’est un mélange de voix chaudes et d'instrumentations soft rock, quelque part entre The Durutti Column, Mazzy Star, Ariel Pink ou Procol Harum. 

bingo club
20 nov 2020

kaky

Le grincement d'une roue voilée d'un caddie de supermarché, personne n’y prête attention. Kaky, si. A l'écoute active du monde, de ses bruits, des gens et des choses, Kaky capte les sons du quotidien, des plus anecdotiques aux plus improbables, et en fait des productions sonores : les Kakysounds.

 

Pour les accompagner, Franck écrit comme un poète né en 1997 : attentif et rêveur, conscient et touchant, entre Brel et Post Malone. Kaky chante les thèmes qui obsèdent sa génération : l'amour fou, la Terre épuisée, la violence faite aux femmes, l'envie de tout changer mais aussi la flemme de se lever…

 

Pour son premier single, « La tête pleine » Kaky exprime la confusion dans lequel peut nous plonger un choix difficile à faire (pour lui : études raisonnables ou vie d'artiste ?). Dans un second single “C’est pas la peine”, Kaky se livre plus introspectif et multiformes, sur une prod à base balle de ping-pong (avec Kaky, tout est musique). 

 

kaky
20 nov 2020

belvoir

Belvoir est un projet de pop expérimentale confrontant la chanson déclamatoire à une électronique aux accents industriels

La démarche est poético-politique et cherche à transcender la colère par la poésie. 
Mettre le public sous tension, lui faire voir la ville sans compromis dans tout ce qu'elle a de broyante, avilissante et désabusée. 
Notre avis sur la ville n'est que le nôtre, on emmerde les tièdes et la danse est notre moteur en live pour fédérer les frustrations collectives.

belvoir
20 nov 2020

lean chihiro

Originaire de Paris, Lean Chihiro est une artiste polyvalente de 20 ans dont les activités oscillent entre musique, arts visuels et mannequinat. Aussi bien inspirée par la néo-soul d’Erykah Badu que le rap brumeux de Yung Lean, elle partage ses premiers morceaux sur SoundCloud en 2015, où elle se crée rapidement une communauté à l’international. « Je me suis rendue compte via SoundCloud qu’il y avait plein de gens qui me ressemblaient et me comprenaient, se souvient-elle. Ça m’a encouragée à m’accepter. »

 

Cette idée d’acceptation de soi est au cœur de sa musique. On la retrouve sur son single « Summer Hunter », avec lequel elle attire l’attention en 2017, sur « Règlement Space #7 », qui cumule bientôt un million d’écoutes sur Spotify, et surtout sur Teenage Humanoid, son nouvel EP. À mi-chemin entre son insouciance d’adolescente qu’elle laisse peu à peu derrière elle et la femme indépendante à laquelle elle aspire, ce projet 8 titres retrace son passage à l’âge adulte. Produit par Issho, il expose aussi toute la richesse de son univers, teinté de trap (« Pull up ») et de reggaeton (« Ice Cold Bubble Tea »), de mots en anglais mais aussi en japonais (« To the Max ») et, pour la première fois, en français (« Nuit »).

« Le message de cet EP, c’est vraiment de motiver les gens à se faire confiance, à accepter toutes les facettes de sa personnalité, et à croire en soi », conclut Lean Chihiro. Une palette d’ambiances, d’émotions et d’histoires inspirantes, qui nous encourage à repousser nos limites et à embrasser nos différences.

lean chihiro
20 nov 2020

Rouge Gorge

Après un premier LP (« Rouge Gorge », 2017) et un vrai hit générationnel (Les Primevères des Fossés), Rouge Gorge revient avec « René », album de résilience et de renaissance, mariant new- wave hospitalière (dans tous les sens du terme), mélodies salutaires et courage des oiseaux.

« Ce qui ne me tue pas me rend plus fort ». On oublie souvent que cette phrase de Nietzsche, plutôt que de signifier le retour à la santé comme guérison et dépassement de la maladie, exprime au contraire l’acceptation de la maladie comme partie de soi, au même titre que la santé. La
« grande santé », pour Nietzsche, c’est de pouvoir accueillir, en soi et hors de soi, la contradiction de polarités opposées : comme le bien et le mal, ou la lumière et l’obscurité, la santé et la maladie ne vont pas l’une sans l’autre. Cet amor fati (amour de la destinée), grâce auquel on ressort grandi d’une expérience douloureuse, irrigue comme un fil d’Ariane tout ce deuxième album de Rouge Gorge, « René » (comme « né à nouveau »), composé et enregistré par le rennais Robin Poligné parallèlement à sa rééducation et sa reconstruction, au sortir d’une longue maladie. En huit chansons, où la gravité du propos est toujours contrebalancée par la légèreté des mélodies et la chaleur des arrangements, Rouge Gorge photographie, à la manière d’un journal intime, les di
fférentes étapes qui mènent du réveil à la résilience.

Rouge Gorge
20 nov 2020

la belle vie

Tu sais, la vie est belle comme tout
Quand elle est prise par le bon bout,
Nous sommes le doux qui accompagne l'amer
Les couleurs qui manquent à l'hiver,
Rêvant des îles, là dans la ville
C’est La Belle Vie, fowil

La Belle Vie, c'est un groupe d'amis bien ancrés dans leur chère ville de Saint Etienne, et qui incarnent le renouveau de la scène French-Pop actuelle. Leur pop est solaire et dansante souvent, parfois plus sombre aussi. Car c'est de cela que leur belle vie est faite, de haut et de bas, mais toujours avec éclat.

la belle vie
20 nov 2020

Yolande Bashing

Avec Yolande Bashing et sa révolution désaccordée, Baptiste propose en solo une chanson électro à la fois brute et empirique. entre mélancolie excitée et rage triste, les textes désabusés se frottent à des beats lancinants sur le fil de synthés tremblants. 
Yolande Bashing convoque Claude François et Jean-Pierre Pernaut à la fête triste d'un PMU oublié : son mashup sidérurgique d'Hubert-Félix Thiéfaine et Stromae attise la désillusion, à coup de décibels âpres et de punchlines imparables sur fond de pop sucrée à la Baxter Dury (sous triple guronsan). 

Yolande Bashing © Bruit Blanc
20 nov 2020

KLON

KLON c’est le coup de foudre !

En un éclair ils étaient devenus meilleurs potes. Une soirée de lycéen, un freestyle sur des “type beat“ et la bande fusionne.

Zoé, Aurel, Akra, Vic, Nejma, Art et Rory. Sept personnalités, sept sensibilités, sept moteurs au service d’un même rêve commun.

De recherches en métamorphoses, le groupe éclot et s’émancipe. Instruments de musique dans les valises, ils quittent leur chambres d’ados pour une maison qu’ils façonnent à leur image: un atelier (ré)créatif dans lequel s’invente leur art de vivre.

Tracks, clips, artworks, photos, vêtements, tatouages, tout sort du même laboratoire avec la même marque de fabrique : faire soi-même mais ensemble.

A mi-chemin entre chanson française et electro new wave, l’univers de KLON est polychrome : aux rythmiques intraitables des drum machines se mêlent nappes de synthétiseurs et riffs entêtants de guitares. Les voix chantent l’amour, la liberté et la fureur de vivre.

L’alchimie parfaite entre ces sept affranchis donne naissance à KLON, un groupe excentrique investi d’ une seule et unique mission : partager son énergie positive avec le monde.

À sept tout semble possible

KLON
20 nov 2020

USSAR

UssaR c’est d’abord ce garçon aux grandes mains et à l’oreille curieuse, qui, nourri au rap, au maloya, au rock 70’s comme aux solos de piano de Keith Jarret, décide de plaquer ses études pour vivre son rêve : devenir musicien.

Quelques années plus tard, Kery James, Charlélie Couture, Emel Mathlouti, Dj Pone, encore Léonie Pernet ou Chilla ont tous un point commun : Emmanuel Trouvé aka UssaR.

C’est d’abord sur scène qu’on a découvert Emmanuel, en action aux claviers et aux machines.

Printemps 2019 : après une tournée au Congo aux cotés de Youssoupha, Emmanuel rentre à Paris, dans un studio du 18ème arrondissement où il empile ses synthés analogiques.

Il gratte un texte sur un bout de papier, se met au piano, et commence à chanter, instinctivement. Déja pianiste, producteur et beatmaker, Emmanuel sera désormais chanteur.

Mélancolique, sensible, éminemment texturée, sa musique est une hybridité. Pop urbaine, chanson électronique, variété du futur ?
Qu’importe, c’est au cœur que s’adressent ses textes et mélodies.

USSAR
20 nov 2020

LUNI

Aussi complet qu’atypique, Luni se distingue dans le paysage du rap FR par son univers musical qui mélange cloud et émo-rap. Le public le découvre dès 2017 grâce à un concept d’EPs 4 titres représentés par des couleurs ou plus récemment par des sons comme ‘On parlera de nous’ ou ‘Paris-Bruxelles’ (feat. Krisy) qui lui valent la reconnaissance d'artistes tels que Mister V, Lous and the Yakuza ou encore Yseult et Disiz dont il fait la 1ère partie. 

LUNI © Tassiana Ait Tahar
20 nov 2020

OTTIS COEUR

Guitares criantes, voix puissantes et oniriques, Ottis Cœur semble tout droit venu des limbes où la rancœur est reine. C’est la rencontre entre ces deux filles, Margaux et Camille qui s’allient et trouvent leur parfaite harmonie. Le duo se distingue par des textes en français, sombres et tranchants, dans lesquels on devine une envie urgente de vengeance et d’affirmation. Le groupe évolue dans un style singulier, issu du garage rock, s’inspirant de l’efficacité des White Stripes, de l’animosité de The Kills ou encore de l’audace de Feist. Leur premier EP, enregistré à deux, dans un garage en Loire- Atlantique verra le jour en janvier 2021.

OTTIS COEUR
20 nov 2020

THE DOUG

Pour panser ses écorchures, soigner ses maux et dessiner les grands rêves d’une génération, The Doug a choisi une guitare toute nue pour écrire un rap virevoltant autour de la chanson française, où l’on décèle ici et là un jeune Bashung, les premières heures d’un Fauve ou d’un Feu! Chatterton. A tout juste 19 ans, l’introspection et le voyage intérieur sont autant d’inspirations qui nourrissent le jeune Clermontois. Produit par Zicol et l’Épicerie de Nuit, qui ont su saisir cette sensibilité à fleur de peau et préserver ce vrai talent d’écriture, The Doug se dévoile aussi bien sur scène qu’à l’écran, illuminant d’une grâce fragile des clips minimalistes et crépusculaires.

THE DOUG © Vivi What - hmwk
Du vendredi 20 au dimanche 22 nov 2020 14h00

ConcertFestival

Pass jour vendredi 8€ · Pass jour samedi 15€ · Pass jour dimanche 15€

S'inscrire à l'événement Facebook

BILLETTERIE

Achetez vos places de concert et de spectacle en ligne ! 

Playlist

Suivez-nous !