ANALYSE MUSICALE ET REPRESENTATIONS SOCIALES

Salle 1

ANALYSE MUSICALE ET REPRESENTATIONS SOCIALES

ANALYSE MUSICALE ET REPRÉSENTATIONS SOCIALES 

Colloque international IReMus / LLA CRÉATIS/ Université Paris-Sorbonne

Quels sont les liens possibles entre étude des représentations sociales et analyse musicale? Une telle question s'inscrit dans un cadre plus général, articulant matériau musical et logiques collectives. Sortant de l'alternative trop couramment présupposée entre analyse musicale« interne » et réflexion sociologique« extérieure » à la musique, il s'agit de montrer comment le social est à l'ceuvre au cceur même des ceuvres et productions sonores. Si la musique produit des effets forts dans les sociétés humaines, inversement, les musicien-ne-s, auditeurs et auditrices agissent, dans leur pratique musicale, en tant qu'acteurs sociaux - actrices sociales et individus socia I isé-e-s. Les représentations sociales sont une des clés d'entrée dans cette réflexion. En effet, informée par l'étude des représentations sociales, l'analyse musicale peut s'attacher à cerner ce que les caractéristiques musicales représentent, pour les musicien-ne-s et pour leurs publics.

La réflexion sur cette relation, socialement construite, entre des organisations sonores et les significations symboliques qu'il est socialement convenu d'y entendre {au double sens de l'ouïe et de la compréhension), permet de nombreuses ouvertures musicologiques et sociologiques à la fois. Car c'est bien la question du sens, entendu toujours pour un groupe social et dans un espace-temps situé, qui est au centre des représentations socio­sonores. Parmi les pistes les plus défrichées à ce jour figurent les représentations musicales des styles et des genres. En effet, les représentations sociales contribuent à configurer styles et genres musicaux, qui sont, inversement, une de leurs mises en forme, puisque« un genre musical est une RS
[représentation sociale]. » {Jean-Marie Seca). Parmi les autres directions exploitables, on peut mentionner les symbolisations genrées. Si ces deux premières directions seront à l'honneur lors de ce colloque, celle-ci se veut aussi une ouverture vers d'autres possibilités, comme celle de la symbolisation d'une identité nationale ou culturelle ou de tout autre objet de représentations sociales: rébellions, idéaux politiques, identités religieuses ...

 

PROGRAMME

09h00 Accueil des participants

CONFERENCES PLÉNIÈRES

09h30 Jacopo Conti (Università di Torino) "Musical Synecdoche: Musical Analysis, Semiotics and Representation"

RÉPRESENTATIONS AUDIOVISUELLES

10h00 Karim Hammou (CNRS, CRESPPA-CSU) "Mettre en musique et en images des traumatismes collectifs. Esclavage et colonisation dans quatre clips de rap français"

10h30 lrina Kirchberg (Montréal, GRIPM/OICRM) "De l'arrangement à l'interprétation orchestrale: pour une ·authentique· musique de jeux vidéo"

11h00 Pause café

RÉPRESENTATIONS TERRITORIALES

11h30  Catherine Rudent (Paris 4, IReMus) "En quoi la ·chanson française· est-elle française? Quelques paradoxes stylistiques"

12h00 Michael Spanu (Univ. Lorraine, 2L2S) "Pratiques et représentations de la langue chantée dans les musiques populaires, une étude de cas française"

12h30 Pause déjeuner

REPRÉSENTATIONS ET STYLE MUSICAL

14h30 Stéphane Escoubet (Toulouse 2, LLA-CRÉATIS) "Le style en réception: appréhender l'œuvre musicale par ses représentations ordinaires"

15h00 Guillaume Dupetit (UPEM) "Representing Funk: discours musical et répercussions sociétales"

15h30 Guillaume Gilles (Paris 8, Musidanse) 11Les bruits codés du Noise Rock: représentations d'un paradoxe fondateur"

16h00 Bérenger Hainaut (BnF / IReMus) "Entre stylème et musème: le cas des enchaînements médiantiques mineurs du Black métal"

16h30 Pause café

17h00 Table ronde des doctorants: Amal Gouiaa, Pascal Kaelblen, Pierre-Marie Loyer

18h00 Discussion et clôture du colloque

Retour

Jeu. 16 mars 2017 09h30

Conférence

BILLETTERIE

Achetez vos places de concert et de spectacle en ligne ! 

Playlist

Suivez-nous !